De l’autre côté du miroir : le Chat du (Et)Cheshire et le Lapin blanc

« Un temps d’avance ». Depuis 2014, ce slogan de campagne brandi à chaque occasion par la communication municipale, comme un mantra frisant l’obsession, interroge les bayonnais qui finissent légitimement par se demander s’ils ne vivent pas dans le monde absurde du terrier d’Alice au Pays des Merveilles, où les mots peuvent signifier le contraire de la réalité. 

Dernier avatar en date de ce maniement de la novlangue, la campagne d’affichage proclamant : « Trambus : un temps d’avance ». 

Dans le monde réel au-dessus du Terrier, où on appelle un chat, « un chat », le futur « trambus » s’appellerait « un bus », quel que soit l’habillage dont le parera la modernité ; dans le monde du Pays des Merveilles, le chat du Cheshire (EtCheshire) le baptise « tram », comme celui de tous les désirs. 

Quant au « temps d’avance », qui ne se souvient que ce projet de Transport Collectif en Site Propre, porté depuis des années par un ensemble de collectivités, a tardé à voir le jour en raison même des atermoiements de la municipalité bayonnaise et de son désir insatisfait de tramway. 

Alors, « un temps d’avance » sur quoi ? Il semble que seul le chat du Cheshire pourrait résoudre, à sa manière, cette énigme, lui qui par son don d’ubiquité apparaissait hier, là comme adjoint, pour réapparaitre aujourd’hui, ici comme Maire. 

En revanche, une certaine précipitation est signe d’un temps de retard sur le calendrier électoral de ce Pays des Merveilles où l’échéance de 2020 plane comme la hache du bourreau de la Reine de Cœur. 

Car dans le Pays des Merveilles le temps perdu ne se rattrape qu’à la course et au pas de charge, et le Lapin blanc pressé de s’agiter va répétant « je suis en retard, je suis en retard ».  

Le Lapin blanc court de projets en retard (Musée, Cinéma) en projets précipités saupoudrés dans les quartiers du Terrier, le tout à n’importe quel prix. 

A n’importe quel prix en vérité, au point que le « temps d’avance », s’il n’en demeure qu’un, est l’avance prise à coups de griffes sur les finances de la prochaine mandature, sur laquelle planera, comme dans Alice, le sourire persistant et détaché du chat du Cheshire. 

André Artiaga

La politique de la majorité municipale à Bayonne

Bayonne Ville Ouverte

Bayonne Ville Ouverte

Le groupe Bayonne ville ouverte se compose de Henri Etcheto, Marie Picard Felices, Alain Duzert, Hervé Pallas, André Artiaga, Colette Capdevielle, Juliette Brocard.

Laisser une réponse

Retrouvez-nous

Adresse
26 place des Gascons,
64100 Bayonne

Heures d’ouverture
Du lundi au vendredi : 9h00–18h00

Contact
contact@bayonnevilleouverte.fr